} Comment utiliser l’argent colloïdal de façon sécurisée et efficace ?

Comment utiliser l’argent colloïdal de façon sécurisée et efficace ?

avatar

Nathalie Bolly

28 novembre 2021

Dans l’article précédent Connaissez-vous l’argent colloïdal et ses multiples vertus ?, nous avons vu ce qu’était l’argent colloïdal et son utilité santé.
Maintenant, je vais vous partager en quoi il est efficace et tout ce qu’il faut que vous sachiez pour l’employer correctement 🧐

Mais d’abord, comment agit-il ?

L’action de l’argent colloïdal serait due, entre autres, à sa capacité d’endommager les membranes cellulaires des bactéries pathogènes. Il bloquerait leur aptitude à transférer l’oxygène dans la cellule et engendrerait ainsi leur mort.
Les levures ne seraient pas non plus épargnées. En effet, il pénétrerait leur paroi cellulaire, ce qui les empêcherait de se reproduire.
En fait, toute cellule ne possédant pas une paroi résistante au niveau chimique serait vulnérable à l’argent. Ainsi, il agirait sur les bactéries et autres organismes qui n’ont pas de parois cellulaires comme les virus extracellulaires par exemple. Intéressant n’est-ce pas ?
Mais je vois déjà certain·e·s se demander, à juste titre, ce qu’il en est alors de nos cellules. Ne vous inquiétez pas, les cellules des mammifères (et donc les nôtres) sont protégées par un revêtement complètement différent sur lequel l’argent n’a pas d’effet 👍

Alors rentrons dans les faits et voyons comment vous pouvez l’utiliser…

Comme vous l’avez peut-être déjà constaté, il peut être employé chez les humains mais aussi auprès des animaux (mammifères) et même des végétaux.
Au niveau du dosage de l’argent colloïdal, en fait, il n’y a pas de dosage-type car ça dépend de nombreux facteurs tels que la concentration et qualité de la solution d’argent colloïdal utilisée (on y reviendra un peu plus loin 😉), la maladie sur laquelle on veut agir, les éventuelles réactions de détoxification, …
Cependant, pour la plupart des fabricants d’argent colloïdal, une supplémentation de 2 à 3 cuillères à café par jour d’une solution à 10ppm serait considérée comme une dose “nutritionnelle”. À partir d’1 cuillère à soupe, on serait dans une utilisation plus thérapeutique.
Personnellement, je ne recours à l’argent colloïdal que ponctuellement, quand je souffre de certains maux. Je le dose avec le bouchon selon les indications du fabricant et j’en prends régulièrement pendant ces périodes.
En effet, certaines études montrent que l’argent colloïdal est assez rapidement éliminé de l’organisme. Par conséquent, en cas de problème aigu, on conseille de diviser la dose quotidienne totale en plusieurs prises fréquentes sur la journée. Aussi, dans ce genre de situation, on arrête la prise d’argent colloïdal quelques jours après la disparation des symptômes pour éviter toute rechute.
Selon les autorités des différents pays, vous pouvez l’utiliser par voie orale ou non.
En ingestion, il est alors pris, de préférence, à jeun ou en dehors des repas. Il suffit de garder la solution quelques minutes en bouche pour qu’il se libère plus rapidement dans l’organisme. Ce mode d’administration est utile pour les différentes affections, parfois conjointement avec d’autres méthodes.
Vous pouvez d’ailleurs aussi l’appliquer localement sur l’endroit à traiter quand vous avez un problème cutané par exemple. Ou encore vous pouvez l’utiliser en spray nasal dès le début d’un rhume pour éviter qu’il ne dégénère.
Ce sont 3 voies d’administration principales mais sachez que certains rapportent également une utilisation de l’argent colloïdal en lavement et douche vaginale ainsi qu’en inhalation ou nébulisation.
Aussi, à titre purement indicatif, dans des cas spéciaux, et uniquement sous contrôle médical, on peut l’employer par voie intraveineuse et intramusculaire, ainsi qu’en perfusion.
Enfin, l’argent colloïdal pourrait être utilisé avec d’autres traitements naturels ou non. Je vous conseillerais juste de le prendre par voie orale à distance des autres remèdes pour potentialiser l’effet de chacun.

Y a-t-il une quelconque toxicité et/ou des effets secondaires ?

Normalement, c’est un produit sûr en ce sens qu’il n’y a pas eu de toxicité rapportée concernant l’argent colloïdal pur (ce qui n’est pas le cas des sels d’argent et autres quand ils sont mal utilisés).
Sur internet, vous trouverez des gens qui parlent d’argyrie. Mais qu’est-ce que c’est ?
C’est un effet secondaire souvent rapporté avec une mauvaise utilisation d’argent sous forme métallique, d’oxyde d’argent ou de sels d’argent (nitrates et sulfates). Elle se caractérise par le fait que la peau prend une teinte gris-bleu de façon indolore mais permanente 😨. Mais encore une fois, ça ne concerne pas l’argent colloïdal pur mais les anciennes formes d’argent.

argent-colloidal

En revanche, parmi les effets secondaires vous pourriez avoir, comme avec tout traitement naturel, ce qu’on appelle une réaction de détoxification.
Sous l’effet de l’argent colloïdal, les “microbes” qui meurent vont dégager des toxines dans l’organisme ce qui va entraîner une réaction d’élimination de la part de votre corps. Vous comprenez sûrement que c’est quelque chose de positif même si ça peut être désagréable pendant quelques heures à quelques jours.
En effet, ça peut se caractériser par des nausées, de la diarrhée, un mal de gorge et/ou de tête, une irruption cutanée, … L’intensité de cette détoxification est généralement fonction du dosage. C’est pourquoi, si ça vous arrive et que ça vous dérange, vous pouvez réduire ou arrêter provisoirement la prise orale d’argent colloïdal et bien sûr, boire beaucoup.
Mais rassurez-vous, ce genre de réaction se produit rarement chez les utilisateurs d’argent colloïdal. Ni moi, ni personne autour de moi, n’a jamais eu ce genre de réaction, tout en bénéficiant pourtant de ses bienfaits 😊

Vous avez remarqué que la qualité de l’argent colloïdal était importante et vous vous demandez donc sûrement lequel choisir… 🤔

Pour répondre à cette question, voici différentes caractéristiques à prendre en compte dans le choix de votre argent colloïdal.

Le plus important : la taille des particules d’argent colloïdal

D’une part, les particules d’argent colloïdal doivent être suffisamment fines pour ne pas s’agglutiner entre elles car ça diminuerait l’efficacité du produit.
D’autre part, plus les particules sont petites, plus elles vont se disperser dans les tissus et mieux pénétrer les petits organismes pathogènes.
Pour le dire autrement, pour une même quantité d’argent, si vous l’avez en un seul morceau, il ne saura pas pénétrer dans des micro-organismes plus petits que lui et ne saura être qu’à un endroit à la fois. En revanche, si vous divisez ce morceau d’argent en milliers de petites particules, celles-ci pourront pénétrer plus facilement dans les micro-organismes et également se diffuser dans tout votre corps.
Vous devrez donc veiller à vous orienter vers une solution d’argent colloïdal avec une concentration optimale (ni trop, ni trop peu).

Et donc, quid de la concentration ?

La quantité d’argent dans une solution colloïdale se mesure en milligrammes par litre. Mais dans la pratique, vous verrez qu’on utilise une autre mesure : les parties par million (ppm). Cela désigne le nombre de parties d’argent (en poids) pour chaque million de parties d’eau. Par exemple, 20 parties par million signifie 20 parties d’argent pour un million de parties d’eau (noté 20 ppm), et équivaut à 20 mg/l.
Généralement, les solutions commerciales d’argent colloïdal ont une concentration de 5, 10 ou 20 ppm. Ce n’est pas très utile d’aller au-delà car apparemment aucune affection ne nécessiterait de concentration supérieure à 30 ppm.
D’ailleurs, plus la concentration des particules augmente, plus ces particules vont avoir tendance à s’agglomérer, et finalement à précipiter. Si bien qu’au-delà de 50 ppm, la solution nécessiterait un stabilisant qui en réduirait l’efficacité.
Pour ces raisons, personnellement, je privilégie de l’argent colloïdal à 15 ou 20 ppm.

argent-colloidal

Mais il faudra aussi veiller à quelques autres critères normalement donnés par le fabricant…

La qualité de l’eau

L’eau doit être la plus pure possible. En effet, si elle contient notamment trop d’éléments, les ions d’argent vont se combiner à eux et former des sels potentiellement toxiques.
C’est pourquoi l’eau minérale, l’eau du robinet, et même l’eau filtrée par osmose inverse ne conviennent pas. Il faudra une eau ayant subi 2 ou 3 distillations, ou encore une désionisation.

La qualité des électrodes

Les électrodes doivent également être d’un degré de pureté élevé pour éviter la formation d’ions plus ou moins toxiques. On conseille généralement une pureté de 99.99 %, mais 99.9 % semble aussi très acceptable.

La couleur

En règle générale, une solution d’argent colloïdal de qualité est incolore. Plus il y a de particules, ou plus leur taille est grande, plus la solution va être teintée. La couleur peut alors varier de jaune pâle, puis or, brun, rouge et noir.
Les produits dont la couleur est brune, rouge ou noire devraient généralement être évités.

La conservation

L’idéal est de privilégier des bouteilles colorées (brunes ou bleues) de manière à éviter que la lumière ne dégrade le produit.
De plus, si vous voulez être très prudent·e, vous devriez préférer le verre. En effet, certains plastiques pourraient réagir avec les particules porteuses d’une charge électrique et finir par précipiter. Cependant, beaucoup de marques conditionnent leur argent colloïdal dans des contenants en plastique de qualité alimentaire pour des raisons écologiques et de coût. Ils mentionnent alors généralement que selon leurs analyses effectuées depuis des années, ils n’ont pas eu d’échange de particules entre le contenant et l’argent colloïdal.

En conclusion

Même si l’argent métallique est loin d’être un remède contemporain, son mode de fabrication actuel (sous forme colloïdale donc) lui confère apparemment une grande innocuité tout en étant très efficace.
La seule chose à prendre en compte : le fait d’acheter une solution d’argent colloïdal de qualité et de l’employer dans des doses raisonnables. Ne faites pas comme certains qui en consomment l’équivalent d’1 à plusieurs verres par jour. C’est inutile à un tel dosage et on ne sait ce que ça pourrait entraîner.
En effet, vous pouvez ingérer la meilleure chose qu’il soit, même un aliment aux multiples vertus, si vous le consommez quotidiennement et à haute dose, il y aura forcément un effet nocif, tôt ou tard.
J’espère que cet article vous aura été utile !
Si vous avez des questions ou si vous utilisez l’argent colloïdal, n’hésitez pas à partager dans les commentaires 😉 Prenez bien soin de vous 🙏💚


Références (2)

  1. E-book "Une arme secrète contre la maladie – L’argent colloïdal", Franck Goldman.
  2. http://www.catalyons.com/produit-19.html

Articles récents